nouveau pdg caesars entertainment

Icahn est celui qui a recommandé Anthony Rodio comme PDG de Caesars

Le groupe Caesars a annoncé la nomination d’Anthony Rodio en remplacement du PDG sortant Mark Frissora.

La société de jeux et d’hôtellerie Caesars Entertainment Corp. a nommé Anthony Rodio comme nouveau directeur du groupe.

Dans une annonce publique, Caesars a révélé que M. Rodio remplace désormais Mark Frissora, directeur général sortant de la société, et qu’il siègera au conseil. M. Rodio est actuellement PDG de la société privée de jeux Affinity Gaming et l’homme derrière le succès de leur marque la plus connues, Machance Casino disponible ici https://machancecasino.org/.

Le départ de M. Frissora a été annoncé pour la première fois l’an dernier. Le cadre supérieur de Caesars, qui a dirigé l’entreprise après une faillite complexe de sa principale unité d’exploitation, devait initialement démissionner en février, mais il est devenu clair plus tard qu’il resterait au moins jusqu’à la mi-aout.

On peut dire que Caesars a cédé à la pression de son plus grand actionnaire, Carl Icahn, en nommant M. Rodio à la tête de l’entreprise. Plus tôt cette année, on a appris que l’investisseur de New York faisait pression sur la société de casino pour qu’elle choisisse M. Rodio en remplacement de son directeur sortant.

Examen des offres publiques d’achat

Des sources ont également indiqué que Caesars a formé un comité du conseil d’administration qui travaillera avec les banquiers de la banque d’investissement PJT Partners pour évaluer l’intérêt de la proposition de rachat qu’elle a reçu.

La société de Las Vegas a été courtisée par au moins deux prétendants qui sont intéressés par l’achat de ses plus de 50 établissements de jeu et de non-jeux sur quatre continents. Le mois dernier, nous avons appris que Caesars a accordé l’accès à ses données financières à un autre exploitant de casino, Eldorado Resorts, et que ce dernier faisait les vérifications nécessaires pour une éventuelle acquisition de son homologue.

Des sources ont également révélé que le propriétaire de la chaîne de casinos Golden Nugget, Tilman Fertitta, s’est lui aussi approché de Caesars avec une offre pour un éventuel rachat. M. Fertitta a fait une offre pour acheter l’empire du casino et le fusionner avec sa propre entreprise de jeux l’automne dernier, mais Caesars a rejeté cette offre.

La dernière vague de rapports provenant de l’intérieur de la centrale de jeu de Las Vegas montre qu’elle pourrait avoir succombé à la pression de son principal actionnaire pour envisager la vente. M. Icahn a annoncé qu’il prenait une participation dans Caesars au début de l’année, révélant qu’il détenait 10 % des actions de la société à l’époque.

L’homme d’affaires a accumulé une participation de 28,5 % et s’est assuré une représentation au conseil d’administration depuis son annonce initiale. M. Icahn a fait pression sur Caesars pour qu’elle la société se vende ou fusionne avec une autre société, car il croit que c’est la meilleure voie à suivre pour la société, qui est sortie d’une faillite à l’automne 2017, mais qui tente toujours de se sortir de sa dette à long terme de 18 milliards $.